mardi 19 août 2008

Le Western français

Le Western Camember ou Western à la française:

Les grands débuts

En 1907 la France fut la pionnière du Western européen avec les films de Jean Durand et Joë Hamman: Le desperado puis la série Arizona Bill. On ne peut pas dire que par la suite Western connut un grand engouement dans les productions populaires de l'époque. Spécialisé dans les co-productions à costumes et les comédies le ciné populaire français ne se rua pas sur le filon italien. Les critiques négatives en France sur Leone et ses suiveurs n'arrangèrent pas les choses. (Le Western ne pouvait qu'être américain voyons!)

Aventures de trois peaux-rouges à Paris, Les (1911)
Cent dollars mort ou vif (1911)
Calino veut être cow-boy (1911)



Une pendaison à Jefferson city (1911)

Le railway de la mort (1912)

Onesime sur le sentier de la guerre (1913)

Aprés des débuts prometteurs le développement sera stoppé par la 1ère guerre mondiale, puis dans l'entre deux guerre les quelques productions sont noyées par les Westerns américains. L'occupation interdit toute référence culturelle à "l'ennemi" américain donc pas de Western!
Seuls films:
Haceldama ou Le Prix du Sang de Julien Duvivier en 1919
La Terreur de la Pampa de Maurice Cammage en 1932 avec Fernandel.
Fort dolores de René le Hénaff en 1939
Et le vrai-faux Western Vendetta en Camargue.


Aprés la 2 ème guerre mondiale des initiatives se développent, paralèllement ou en collaboration avec les autres pays européens. On peut diviser les films français en plusieurs catégories:


Le Western comique.

Souvent basé sur un concept identique, un(e) francais(se) hérite d'un terrain en Amérique et y connait des aventures loufoques dues au choc culturel.

On trouve dans ce groupe Dynamite Jack, Fernand Cowboy, Sérénade au Texas et les pétroleuses.






Le Western Intello

Parabole marxiste à l'intention des masse laborieuses qui ne les verront pas, regards appuyés vers l'horizon par des acteurs aussi charismatiques qu'un moule à gaufres, adaptation muette et abscon, anti-américanisme de bon teint et un certain manièrisme : voici quelque ingrédients de ce que l'on peut appeler le Western intello, une spécialité française.
On trouve dans le genre Dans la poussière du soleil de Richard Balducci, Vent d'Est de Jean-luc Godard et le groupe Dziga Vertov, Une aventure de Billy le kid aka "A girl is a gun" de Luc moullet, Touche pas à la femme blanche de Marco Ferreri, Un autre homme une autre chance de Claude Lelouch



Les dessins animés et adaptations de BD

L'univers de Morris est à la fête, depuis 30 ans les adaptations se succédent, dessins animés datés mais sympathiques, adaptations "live" plus ou moins bonnes. Dans la catégorie BD adulte Jesuit Joe et Blueberry tendent plutot vers l'univers onirique des Indiens et du chamanisme que du Western traditionnel.

D'aprés Morris : Lucky Luke Daisy town, La ballade des Daltons, Les Daltons en cavale, Tous à l'Ouest, Le juge de Jean Girault avec Pierre Perret et Robert Hossein, Les Daltons avec Eric et Ramzy.




D'aprés Hugo Pratt : Jesuit Joe


D'aprés Jean-Michel Charlier et Jean Giraud (Moebius) : Blueberry


Un cas à part: Robert Hossein

Robert Hossein, est un des précurseurs du Western Européen dans sa forme moderne avec Le gout de la violence en 1961, soit 3 ans avant Pour une poignée de Dollars. Il est aussi l'auteur d'un des meilleurs Westerns Français et Européens avec Une corde un colt, film dédié amicalement à Sergio Leone qui devait à l'origine avoir le rôle de patriarche interpreté par Daniel Vargas.




Apparentés

Quelques films à la limite du Western et de ses codes, ce sont plutôt des films d'aventures.

Viva Maria! de Louis Malle

La bataille de San Sebastian de Henri Verneuil

L'ours de Jean-jacques AnnaudGrand Nord avec Christophe Lambert.
Les Western Q

Les deux Western érotico-porno de Jean-Marie Pallardy
Règlements de femmes à OQ Corral

L'arrière train sifflera trois fois aka Lucky Lucky et les Daltine aka Les Sept Partouzards de l'Ouest


Les Westerns érotico-comiques d'Eurociné
Les filles du golden saloon

Convoi de femmes


Les Co-productions


Si les films français "label CNC" ne sont pas légions, les co-prods sauvent l'honneur et l'on peut dire qu'un certain nombre de producteurs ont envoyés quelques francs en Italie, Espagne et Allemagne. Il en résulte la participation d'une bonne poignée d'acteurs et d'actrices gauloises, co-prod oblige.

Les co-prod Eurociné

La Griffe du Coyote

Les 3 implacables (Avec Richard Harrison!)

Le jaguar
L'ange noir du mississipi

3 cavaliers noirs

Zorro le vengeur

Les pistoleros
Billy the Kid

4 balles pour joe

Le dernier des mohicans
Django le Proscrit

5 Rafales pour Ringo

Pour un Whisky de Plus

Les filles du golden saloon aka Les aventures galantes de zorro
Convoi de femmes

Dimitri de grunwald prod.
Shalako avec Brigitte bardot


Les prod fox europa
Croc Blanc avec Carole Andre et Maurice Poli


Filmel
Le blanc le noir le jaune avec Jacques Berthier


Les films Marceau
Le spécialiste avec Johnny Hallyday, Francoise Fabian, fennec et Serge Marquand


Les films Corona
L'attaque de fort adams
Adios gringo avec Pierre Cressoy "Peter Cross" et Monique Saint clair
Le dollar troué avec Pierre Cressoy "Peter Cross"
Les colts brillent au soleil avec Raymond Pellegrin, Mireille Granelli
Soleil rouge (avec Jacques Dorfmann Prod.)

Ci risiamo vero providenza avec Carole Andre, Claude Berty

Le Grand Silence avec Jean-louis Trintignant, Jacques Toulouse
Le retour de Buck le loup

Loisir du monde et Les films copernics
Une corde un colt

Comacico
Le juge

Capitole films
Chapagua avec Bobby Lapointe et Jean-pierre Jumez



Le comptoir du film francais
Johnny west il mancino avec Andre Bollet et Roger de la porte


Orphee production
Arizona colt avec Corrine Marchand et Gerard Lartigau

Les productions Jacques Roitfeld
3 cavaliers pour fort yuma avec Sophie Daumier, Jacques Herlin et Jacques Sernas.

4 mercenaire d'el passo
Amigo mon colt a deux mot à te dire avec Dany Saval et Dominique Patual



Les artistes associés
Le retour de Sabata

El magnifico avec Jean Louis
Zorroavec Alain Delon



Amlf
Un Génie, deux associés, une cloche


Europrodis marseille
Une raison pour vivre une raison pour mourir avec George Geret et Guy Mairesse


Les films Jacques Leitienne
Django le taciturne
Mon nom est personne


Les films du griffon
Poker d'as pour Django avec Maurice Poli et Jacques Herlin


Snc
Les pirates du mississipi
Winnetou1,2
Parmis les vautours
Duel a rio bravo
Les aigles noirs de santa fe avec Serge Marquand
Le tresor des azteques avec Jean Roger Caussimon
Les petroleuses
Le grand Duel avec Marc Mazza et Dominique Darel


Theatre le rex
On m'appelle providence avec Maurice Poli


S-C lyre
Alleluia défit l'ouest avec Raymond Bussière

Ulysses production
Samson et les trésor des incas avec Pierre Cressoy (Peter Cross)

Paris international
Les pistolets maudits de Dallas

Cffp
Arizona bill avec Michel Lemoine

Sn prodis
Le ranch de la vengeance

Cineeurop
Les sentiers de la haine
Les terreurs de l'ouest

Paris interproduction
3 dollars de plomb


Fides
Le signe de zorro

Pefc
Blue gang avec Tina Aumont

Les films ariane
Il était une fois la révolution avec Jean Rougeuil



Acteurs hors-prod

Darry cowl dans Les terreurs de l'ouest avec les comiques Italiens Les brutos.

Philippe Leroy dans Yankee de Tinto Brass


Pierre Cressoy dans Navajo Jo


Quelques "Gueules" françaises du Western Européen

Pierre Brice

Robert Hossein


Marc Mazza

Maurice Poli

Tina Aumont

Brigitte Bardot

Jean-louis Trintignant

Alain Delon

Pierre Cressoy "Peter Cross"


Jean Louis


Les Compositeurs

Andre Hossein
Francis Lai
Daniel White
George Delerue

Un excellent site qui m'a été bien utile surtout pour la période 1907-1939 http://perso.orange.fr/phareouest/western.html

5 commentaires:

Julio_Alberto a dit…

Grandisimo articulo, muy trabajado.
Me ha resultado sobre todo muy curioso Robert Hossein, que no sabia que habia dirigido esos primeros westerns antes de Leone.
Felicidades.

Marc-henry a dit…

Gracias Julio! La película "Le gout de la violence" no ha sido publicado en dvd y yo todavía estaba tratando de verla.

arNo a dit…

Les affiches de westerns sont pas mal du tout j'ai moi-même quelques photos d'affiches que je ne peux pas mettre sur mon blog, si tu veux j'ai des django et des ringo

Keith a dit…

I really love your blog. I only recently came across it. I like all the pictures, etc. you post. The ones of Bardot and Cardinale are my favorite in this particular post.

Patrick Toche a dit…

énorme, merci!